Réflexion/réfraction

Le Levant

Du 4 au 27 mai 2018

Vernissage gratuit et ouvert à tous le vendredi 4 mai à 19 h

Les participants :

A noir, Afaneen Kubba, Amal Rikabi, Anca Ciupitu, Annie Cossette, Didi Al Baff, Donia Triméche, Dr.Nehmat Hanna, Gracia Khoukaz, Hamad Alhenawi, Haskour Aboud, Imane Sarhan, Jasmin Dandashi, Jean Nicolas Simard, Lulwa Aburamadan, Marianne Shaker, Najat El-Taji, Nassab Chaya, Nylda Aktouf, Ola Al sarraj, Rabab Aboud, Randa Hijazi., Randa Tfaily, Samar Tariq, SiMon, Sura Basheer, Thèrese Shami

Le groupe d’artistes Le Levant et le Musée des maîtres et artisans du Québec présentent, du 4 au 27 mai 2018, des œuvres créées par les artistes en lien avec le thème « Réflexion, réfraction »

« Cette année, c’est à l’image des rayons lumineux qui convergent en un point, créant ainsi un espace isolé très éclairé, que se veulent les œuvres des artistes du Levant. C’est la faculté qu’a la pensée de faire un retour sur elle-même afin d’examiner une idée ou une question qui place l’être humain face à lui-même et au monde qui l’entoure. C’est seulement suite à une profonde réflexion que l’être humain peut parler d’une idée claire ou peut esquisser, imaginer une image vraie. À chaque nouvelle prise de conscience, l’individu se trouve dans une ère de changement. La réflexion illumine l’inconnu et atteint ce qui semble insaisissable et c’est alors qu’une réelle transformation s’opère. Cette année nous voulons que l’art soit un reflet, une projection sincère et loyale d’une évolution de la conscience de soi ou du monde. » Collectif le Levant

La plupart des artistes de ce groupe sont immigrants de première ou de deuxième génération. Dans ce processus d’immigration, la question de l’identité et du reflet de soi se pose plus encore que pour quelqu’un qui reste : reflet dans les yeux des autres, reflet dans ses propres yeux, regard sur une société nouvelle. La réalité se transforme et se tord telle la lumière qui traverse deux milieux transparents. La réfraction amène alors une nouvelle vision, une nouvelle inspiration. Et nous devons tous profiter de ces élans pour non seulement élargir nos horizons et notre compréhension du monde, mais aussi pour grandir en tant que personnes en ouvrant notre cœur à tout ce qui est autre, à tous ceux et celles qui sont peut-être d’ailleurs (et d’ici) mais qui partage avec nous la même appartenance à l’humanité.

.