Exposition : 26 janvier – 10 mars
Vernissage : jeudi 31 janvier à 18 h 30, ouvert à tous

Communiqué de presse

Cette exposition est produite par Martin Racine, professeur titulaire et directeur du programme d’études supérieures au Département de design et d’arts numériques de l’Université Concordia. Cette exposition, cherchant à remettre en question le mode de production et de consommation des objets d’usage courant, suscite une réflexion sur la pérennité et l’obsolescence des objets de fabrication industrielle par opposition aux objets de fabrication artisanale ou de petite série.

Cette exposition a commencé par l’élaboration d’un manifeste qui propose une réflexion sur la vie future des objets. Ainsi, un questionnement a été soulevé ; puisque chaque cellule vivante sur terre possède les sources moléculaires, c’est-à-dire de l’ADN (acide désoxyribonucléique) peut-on imaginer un futur dans lequel les objets artificiels encrypteraient un code génétique ? Cette exposition propose donc un regard idéaliste et critique sur les objets et leur futur. Le visiteur est appelé à manipuler des objets interactifs ou à incarner le rôle d’un scientifique tout en observant les organes internes d’un objet à l’aide d’un scanneur 3D ou de rayons X.

metadna.ca