Description du projet

Saint-Laurent en 7 temps

Saint-Laurent en 7 temps est une présentation en réalité virtuelle, disponible au Musée des maîtres et artisans du Québec. L’activité est comprise dans les droits d’entrée du Musée. Venez faire l’expérience du visionnement 360° et laissez-vous raconter l’histoire de l’arrondissement, découpée en 7 temps-forts et interprétée par les enfants du quartier. C’est un rendez-vous inédit, technologique et poétique pour les 8 ans et plus.

Disponible au Musée sur demande.
Réservation obligatoire pour les groupes de plus de 8 personnes et plus.
Âge : 8 ans et plus.

« Ce projet est financé par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. Saint-Laurent en 7 temps est un évènement de la programmation officielle des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. »

7 temps, de 1701 à nos jours

L’aventure (d’environ 12 minutes) commence avec la Grande Paix de Montréal, initiée par le chef Kondiaronk, qui a permis l’installation des premiers colons sur la Coste Saint-Laurent. Des années 1700 aux années 2000, on aborde les thèmes de l’agriculture, de l’enseignement, du rayonnement culturel, du transport, de l’industrialisation.

Aujourd’hui, Saint-Laurent est l’arrondissement le plus vaste de Montréal et aussi le plus multiculturel! 166 communautés culturelles vivent ici : 55 % de la population n’est pas née au Canada et, avec leurs enfants, on parle de plus de 85 % de la population qui est reliée à l’immigration.

Un projet collaboratif…

Pour la réalisation technique, le Musée des maîtres et artisans du Québec s’est associé à Beam Me Up.

Cette jeune entreprise est implantée dans le Technohub de l’arrondissement de Saint-Laurent. La caméra 360 a capturé les images de la présentation.

La réalisation artistique est confiée à William Mazzoleni et Robin Cerutti.

… et participatif

La participation des écoles de Saint-Laurent est rendue possible grâce à un partenariat avec la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

En tout, 9 classes de 3 écoles primaires (l’école Laurentides, l’école au Trésor-du-Boisé et l’école Henri-Beaulieu) et 2 classes de l’école secondaire sont associées au projet.

Les élèves de 5e et 6e année de primaire sont les seuls acteurs des 7 chapitres. En classe, ils se sont préparés en confectionnant leurs costumes, en abordant les thèmes auxquels ils ont participé (notamment un atelier sur les réalités autochtones pour l’école Henri-Beaulieu), et parfois en répétant leurs rôles avant les tournages.

Les élèves de l’école secondaire de Saint-Laurent ont, quant à eux, préparé des accessoires pendant leurs cours d’arts plastiques. Ils ont pu aborder des thèmes d’histoire et aussi d’histoire de l’art (ils ont notamment reproduit des costumes inspirés par ceux de l’artiste Alfred Pellan).